Un des principes de la démocratie, c’est que les dirigeants doivent rendre des comptes aux peuples.
A qui un financier rend t-il des comptes ? À qui le FMI rend t-il des comptes ?
À qui un président de métropole ou de communauté d’agglomération rend t-il des comptes ? A qui le pouvoir judiciaire rend t-il des comptes ? Par qui ces gens sont-ils élus? Notre système démocratique n’aurait-il pas oublié certains « pouvoirs » dans sa logique de contrôle et de contre pouvoirs ?
N’aurait-il pas oublié une étape de sanction (au sens noble du terme).

Et si l’on rend des comptes sur quels critères ? Ces critères sont-ils précis, pertinent ?